Guillestre (Hautes-Alpes) : Des bisous plein de rage pour les révoltés d’Aulnay et les inculpé.e.s de la voiture de flics crâmée du 18 mai à Paris

Le Dauphiné Libéré / Dimanche 12 février 2017

Comme en décembre 2016, le grand mur en pierre situé route de la gare, à Guillestre, a été tagué. Et c’est encore les forces de l’ordre qui sont prises à partie. Au total, cinq tags ont été découverts dans la ville, jeudi, dont certains ont été effacés. La commune a déposé plainte à la gendarmerie. Le maire de la commune, Bernard Leterrier, se dit « révolté » par ces « tags à répétition ».

This entry was posted in ACAB, Solidarité and tagged , , , . Bookmark the permalink.