Ni loi, ni travail : Quatre permanences PS attaquées (et une mairie en rab’) en un week-end ! [Mise-à-jour]

Lannion : Nuit debout contre le PS et la mairie (« Nuit De Boue » condamne et se couche une nouvelle fois devant le pouvoir et ses flics).

Le Télégramme / Mardi 21 juin 2016

MairieLannionCe week-end, la vitre de la porte d’entrée de la mairie a été brisée par un jet de pierre, probablement un galet.

De même, trois vitres du local du Parti socialiste, situé rue Kergariou, à Lannion, ont été dégradées au moyen d’une « boule de pétanque », indique le commissariat de police qui a ouvert une enquête.

Celui-ci a d’ailleurs enregistré la plainte du maire de la Lannion, et devrait recevoir celle du PS, ces prochains jours. Aucune revendication n’a pour l’heure été constatée. Des membres du collectif Nuit Debout Trégor tiennent à donner leur version des faits : « Nous étions environ une quarantaine, répartis devant la mairie. Le bruit a été entendu par les plus proches, nous avons constaté les dégâts et donc alerté la police […] Ces agissements ne sont pas de notre ressort, ce n’est ni notre mode d’action ni notre intérêt, explique le collectif Nuit Debout dans un communiqué. Nous sommes présents de manière pacifique depuis bientôt deux mois maintenant et nous réaffirmons nos Nuits Debout, déterminés, sans violences ni dégradations, Nuit Debout se veut un collectif citoyen, ce geste ne l’est pas ».

Trois vitres en moins pour le local PS

La mairie de Lannion

La mairie de Lannion

****

Paris, Dijon et quelque part dans le Gard…

France 3 Bourgogne / Lundi 20 juin 2016

degradations2Le Parti socialiste a condamné ce lundi 20 juin dans un communiqué de nouvelles dégradations depuis le week-end de trois de ses locaux, dans le Gard, à Paris et en Côte-d’Or, sur fond de contestation du projet de loi travail. Trois permanences d’élus PS ont à nouveau été pris pour cible ce week-end en pleine contestation de la Loi Travail. En Côte-d’Or, c’est la permanence du député Laurent Grandguillaume, déjà ciblée en mai, qui a été touchée. « Tout est fait pour nous empêcher de faire notre travail parlementaire », a-t-il tweeté lundi.

A la fédération du PS à Paris, des vitres ont été brisées, des insultes (« collaborateurs, menteurs… ») inscrites et un liquide a été déversé dans le hall, a précisé le parti à l’AFP. Dans le Gard, l’attaque était directement en lien avec la contestation de la loi travail, a-t-on ajouté.

Selon le PS, « ces nouvelles dégradations sont la marque d’un climat de violence totalement inacceptable ». Le parti « condamne, à nouveau, avec une extrême fermeté ces exactions commises à l’encontre de ses bâtiments, et parfois de ses militants et de ses personnels » et « rappelle qu’il dépose plainte systématiquement et espère que les enquêtes aboutiront ».

Plusieurs dizaines de locaux du PS ou permanences d’élus socialistes ont été pris pour cible depuis la fin février, début de la contestation contre le projet de loi El Khomri, subissant divers types de dégradations (tags, vitres brisées, locaux emmurés, etc.).

****

Le Point / Lundi 20 juin 2016

[…] Dans le Gard, l’attaque était directement en lien avec la contestation de la loi travail, a-t-on ajouté. […]

****

France bleu Bourgogne / Mardi 21 juin 2016

[…] François Rebsamen, Maire de Dijon, et Laurent Grandguillaume, Député, dont le domicile et la permanence ont été couverts d’affiches injurieuses, ou dégradés, annoncent conjointement qu’ils portent plainte l’un et l’autre. « Je le fais au titre de la mairie, mais également à titre personnel », a précisé François Rebsamen. Pour Laurent Granduillaume, c’est la 4ème fois en quelques semaines que les vitres de sa permanence sont brisées ou les locaux dégradés. Manifester, oui, détruire, non ! A l’instar des commerçants qui ont subi des dégradations en marge des dernières manifestations, les dépôts de plainte de la mairie et des élus permettront d’enquêter pour identifier les auteurs. Rien ne saurait justifier un tel irrespect des biens publics ou privés. Ces méthodes sont celles de personnes irresponsables et n’ont rien à voir, dans une République, avec la liberté d’opinion, la liberté de manifester pacifiquement, et le débat démocratique. […]

This entry was posted in Antiélectoral, Contre le Travail and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.