Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) : Pendant que douaniers et gardes-côtes ont le dos tourné…

La Voix du Nord / Dimanche 19 juin 2016

537686327_B978989490Z.1_20160619180134_000_GPF722822.1-0L’équipage du patrouilleur Jacques-Oudart-Fourmentin, le bâtiment de la Douane, a eu une très mauvaise suprise, dimanche midi, à son retour au bassin Loubet à Bouloigne-sur-Mer. Les douaniers ont constaté que leurs véhicules personnels, garés dans un parking clos par des grilles, avaient été vandalisées en leur absence. Un ou plusieurs individus se sont engouffrés dans l’enceinte en pliant une grille. Au moins huit voitures ont été dégradées : vitre latérale côté passager brisée, boîte à gant fouillée, pneu crevé pour l’une d’entre elles. Les deux camionnettes servant au transport du matériel et des garde-côtes ont aussi été vandalisées.

« À chaque fois qu’on part en mission en mer, et qu’on laisse nos voitures ici sans surveillance, on a cette crainte. Bon, eh bien, c’est arrivé » lâchait dépité un douanier. Les conséquences ne sont pas anodines. « Des collègues qui habitent dans la Meuse ou les Côtes d’Armor et qui devaient rentrer chez eux ce soir vont devoir décaler leur départ. Ce sont des démarches et des tracas supplémentaires » soulignait un garde-côte. […]

1150980139_B978989490Z.1_20160619180134_000_GPF722117.1-0 2007561550_B978989490Z.1_20160619180126_000_GPF72276R.1-0

 

 

This entry was posted in Contre les frontières and tagged , , . Bookmark the permalink.