Osny (Val-d’Oise) : Feu les fourgons de transfert de la taule

Le Parisien / dimanche 13 décembre 2015

OSNYUn parking endommagé, huit fourgons cellulaires entièrement détruits par un incendie ou, pour certains, partiellement brûlés et de toute façon inutilisables : c’est le bilan de l’incendie survenu au cours de la nuit de ce samedi à dimanche, dans l’enceinte de la maison d’arrêt du Val-d’Oise (Mavo) à Osny. Les faits se sont produits aux alentours de 1 h 30 du matin, ce dimanche, à proximité des logements de fonction situés un peu à l’écart des bâtiments de la détention, à l’entrée du site. Le feu a ravagé le parc de véhicules du Prej, le Pôle de rattachement des escortes judiciaires. Des fourgons aménagés pour assurer les transferts des détenus entre les lieux d’incarcération et les tribunaux. L’incendie qui s’est propagé de véhicules en véhicule, faisant exploser les vitres et les pneus. Les pompiers dépêchés sur place ont pu circonscrire l’incendie.
Si l’origine du sinistre n’était pas encore déterminée avec certitude ce dimanche, l’hypothèse d’un acte criminel est privilégiée par les enquêteurs. Notamment parce que les véhicules n’ont pas circulé pendant la journée de ce samedi. Ce qui écarte probablement la possibilité d’un problème technique sur l’un des fourgons.
Les policiers de la sûreté urbaine de Cergy ont effectué les premières constatations. Quatre personnes qui se trouvaient à proximité de la Mavo après le sinistre ont été interpellées et placées en garde à vue. Et les images vidéos du système de surveillance étaient ce dimanche en cours d’exploitation.
Si l’hypothèse criminelle devait se confirmer, elle implique que le ou les incendiaires auraient franchi la première barrière qui clôt, la nuit, le site de la maison d’arrêt. Il fallait ensuite également franchir l’enceinte du parking du Prej.
« Fort heureusement, on ne déplore aucun blessé, car personne n’était présent sur les lieux lors de cet incendie », confie Jérôme Nobecourt, délégué régional FO Pénitentiaire Paris. Selon lui, « les dégâts se chiffrent d’ores et déjà à plus d’un million d’euros, et ce n’est qu’une estimation ! Les véhicules sont onéreux, et le parking a été endommagé. Devant l’ampleur des dégâts, les personnels restent choqués de voir leur outil de travail partir en fumée… »
Jérôme Nobecourt tient, au nom de FO, « à féliciter toutes les personnes résidant dans les logements de fonction qui ont su faire preuve de sang-froid, malgré les nombreuses détonations ». Ainsi que « l’encadrement et tous les personnels de service de nuit, qui ont de suite donné l’alerte et enclenché les mesures préventives prévues pour ce type d’événements ».
L’été dernier, le personnel de la maison d’arrêt d’Osny s’était mobilisé suite à de nombreux incidents et plusieurs agressions de gardiens. Fin août, 250 détenus avaient refusé de regagner leurs cellules, nécessitant l’intervention des Eris, le GIGN de la Pénitentiaire.

[in english][in italiano][Auf Deutsch]

This entry was posted in Anticarcéral and tagged , , , . Bookmark the permalink.