Nice : saccage les églises

Nice matin / mardi 7 octobre 2014

Un sacristain a découvert ce mardi matin un spectacle de désolation quand il a ouvert l’église Saint-Pierre d’Arène, situé rue de la Buffa à Nice. C’est le sacristain de l’église Saint-Pierre-d’Arène qui, hier matin à 8 heures, a découvert un spectacle de désolation. Des inconnus, manifestement aguerris à ce genre de vols par effraction, ont défoncé une porte latérale, malgré la protection d’une barre de fer. Ils ont ensuite fracturé une seconde porte afin de pénétrer dans l’église située à l’angle de la rue de la Buffa et de la rue Cronstadt. « Les cambrioleurs savaient ce qu’ils venaient chercher », souligne le père Gil Florini, qui tente de réprimer sa colère. Ils ont emporté deux ciboires et une lunule (ndNice Matin : boîte pour les hosties) après avoir fracturé les tabernacles. « Le préjudice matériel est autour de 4 000 euros mais le montant des dégâts sera bien plus considérable. Notamment quand il faudra restaurer les tabernacles qui ont plus de deux cents ans », explique le prêtre.

Les voleurs, avant de partir, ont vidé des extincteurs pour tenter d’effacer leurs traces. Une plainte a bien sûr été déposée aussitôt et les spécialistes de l’identification criminelle ont passé toute la matinée à relever les indices. Les policiers de la Sûreté départementale sont chargés de l’enquête. Ils sont sur la piste de voleurs plutôt que de profanateurs. Le cambriolage de Saint-Pierre-d’Arène n’est pas un acte isolé. En mai dernier, l’église Saint-Roch avait été victime d’une tentative de cambriolage et de nombreuses dégradations. En avril 2012, l’église Saint-Philippe voyait ses objets, en or et en argent, datant des XVIIIe et XIXe siècles, disparaître. À chaque fois, ces atteintes aux lieux de culte provoquent un émoi considérable.

This entry was posted in Anticlérical, Bouffe du riche and tagged , . Bookmark the permalink.