Gauchy (Aisne) : Les balances en feu !

courrier-picard.fr / samedi 30 août 2014

GauchyUn incendie s’est déclaré aux alentours de 4 h 20 dans la nuit du jeudi 28 au vendredi 29 août dans le hangar de l’entreprise ADS dépannage de Gauchy, près de Saint-Quentin, dans l’Aisne. C’est un peu plus d’une vingtaine de véhicules qui ont été entièrement calcinés, ainsi qu’une dizaine de cyclomoteurs et un quad. Une dizaine d’autres voitures ont également été endommagées. Selon un des cinq employés, « quelqu’un a démarré une dépanneuse bélier stationnée dans la cour afin d’enfoncer le rideau de fer et s’introduire dans le hangar  ».

Le préjudice subit ne peut encore être chiffré même si le bâtiment en lui-même a également été touché, et en particulier le toit. Parmi les véhicules calcinés, l’entreprise compte deux de ses dépanneuses ainsi que deux fourgons ateliers. La plus récente vaut 400 000 à 600 000 €, la plus ancienne 200 000 €.

Au total, ce sont 2 000 m² de bâtiments qui ont fait l’objet d’«  un acte criminel  » selon les dires d’un des employés : «  Cela ne peut pas être accidentel. En septembre 2009, il y a déjà eu le feu dans ce même hangar. Depuis ce moment, tout est sécurisé avec alarmes et caméras comme nous le demande les assurances.  » Pour l’heure, une enquête judiciaire a été ouverte.

Des représailles la veille d’un procès?

L’incendie, qui a détruit une quarantaine de véhicules dans le hangar de l’entreprise ADS dépannage à Gauchy (Aisne), dans la nuit du jeudi 28 au vendredi 29 août, semble ne laisser aucun doute. «  Quelqu’un a démarré une dépanneuse bélier afin d’enfoncer le rideau de fer et s’introduire dans le hangar  », témoigne un employé. Cet acte intervient quelques jours avant l’ouverture du procès d’un gang de braqueurs à Douai, dans le Nord. Et les gendarmes ne devraient pas négliger cette piste. Car la coïncidence paraît très curieuse.

Parmi les hommes accusés, Jean-Marie Martin. Âgé de 42 ans, il avait été interpellé en 2010 à Saint-Quentin (Aisne). Au cours de l’enquête, le gérant du garage de Gauchy avait été interrogé. Dans son établissement, une BMW ayant servi au gang de braqueurs avait été remisée. Volée dans un home-jacking à Fieulaine (Aisne) en 2009, elle avait été retrouvée incendiée au sud-ouest de Saint-Quentin. Entre-temps, il a été établi que cette BMW avait été utilisée pour quatre violents vols à main armée contre des bijouteries. La voiture a également servi aux agressions de deux experts en métaux. Cette fameuse voiture était stockée chez ADS. Aux policiers, le gérant avait expliqué que peu de temps après que cette voiture est arrivée, une Renault Clio était venue au garage. Elle avait fait demi-tour dans l’enceinte de l’établissement, passant tout prêt. Jean-Marie Martin a été reconnu au volant de cette voiture qui appartenait à la concubine d’un autre braqueur présumé. Les enquêteurs soupçonnent Jean-Marie Martin d’être venu vérifier que la BMW avait bien entièrement brûlée. Ce qui n’a pas été le cas puisque le coffre a été préservé et des éléments ont été retrouvés.

Si le témoignage du garagiste n’est qu’un élément parmi d’autres dans la procédure, et qu’il ne fait pas figure de preuve ultime contre le braqueur présumé, il n’a cependant peut-être pas plu dans le milieu du banditisme. Le garage ADS avait déjà été victime d’un incendie volontaire en septembre 2009, quelques mois seulement après le témoignage. Contacté, le garagiste affirme «  ne pas être au courant  ». «  Je ne sais pas d’où sort cette histoire.  »

This entry was posted in Nique la justice and tagged , , . Bookmark the permalink.