Ajaccio : Il ravage la mairie à lui tout seul

Alta Frequenza / lundi 10 mars 2014

Dégradations ce dimanche à la mairie d’Ajaccio. La direction municipale explique ainsi qu’un individu, apparemment seul, a réussi à s’introduire dans le hall de l’Hôtel de ville et s’est livré à une série de dégradations (câbles arrachés, standard bouleversé, écran de la salle du conseil municipal renversé, boîtier de l’alarme des Salons Napoléoniens détérioré, …). « L’arrivée inopinée du Maire et de deux de ses collaborateurs n’a pas permis à l’intrus d’aller plus loin dans son entreprise de dégradations ; il a disparu en direction du parking du Palais des congrès ». Suite à cela,  Simon Renucci, a déposé plainte contre x. Dans son communiqué la Direction municipale « condamne fermement ces agissements, celui ou ceux qui s’y sont livrés, et, éventuellement, celui ou ceux qui les ont inspirés ». « Dans le climat de polémique électorale, avec l’agitation constatée notamment sur les réseaux sociaux, la Direction municipale en appelle au calme et à la raison. Les débats électoraux doivent observer la sérénité nécessaire à un exercice apaisé de la démocratie, bannissant par définition les propos agressifs, les provocations ou les injures. Ajaccio n’a pas besoin d’invectives, elle aspire à la paix » conclu la direction municipale. Une enquête a été ouverte et des investigations sont menées sur site.

***

Corse Matin / lundi 10 mars 2014

Hier, dans l’après-midi, un jeune homme a réussi à s’introduire au cœur de la mairie afin d’y commettre des dégradations. C’est entre 13 h et 15 h que l’individu est entré par la cour anglaise de la Maison carrée, malgré la lourde grille et la vidéosurveillance.

Un accès facile malgré la mairie fermée en dimanche qui laisserait penser que l’intrus aurait pu bénéficier d’une ouverture des portes automatiques ou qu’il possédait la clé. Une fois à l’intérieur, l’homme s’est attaqué au standard dans le hall principal.

Des câbles électriques ont été arrachés. Il s’est ensuite rendu dans la salle du conseil municipal afin d’y renverser une télévision. Et dans les salons napoléoniens, c’est un boîtier d’alarme qui a été détruit. L’alerte a ainsi été donnée et la société de sécurité en charge de la veille s’est déplacée.

Il semblerait que dans sa fuite, l’individu soit tombé nez à nez avec le maire présent dans les locaux. Simon Renucci a déposé plainte au commissariat.

Le signalement donné serait celui d’un jeune homme d’une vingtaine d’années. Dans la foulée, une personne a été interpellée par la police pour vol de voiture.

« Les constations d’usage sont en cours afin de déterminer si cette personne peut avoir un lien avec les détériorations commises à la mairie », assure une source proche de l’enquête.

Face aux soupçons évoquant les élections comme pouvant être la cause de ces larcins, la même source affirme : « Aucun élément ne nous permet actuellement de faire un lien quelconque entre les municipales et les détériorations commises. »

This entry was posted in Antiélectoral and tagged . Bookmark the permalink.