Prison de Montmedy : Un plan audacieux et presque réussi (MAJ 13/08)

Lorraineactu / vendredi 9 août 2019

Un individu a tenté de s’échapper de la prison de Montmédy (Meuse), aidé par plusieurs complices, jeudi 8 août 2019. Il a pu être intercepté par le service de sécurité.

[…] Le syndicat UFAP-UNSa Justice Grand Est a raconté dans un communiqué le déroulement de cette tentative. Jeudi soir, vers 19h, un mirador a été enfumé par une personne extérieure à l’aide d’un extincteur. Dans le même temps, les personnes situées à l’extérieur de la prison ont jeté des colis par-dessus les murs.
Au moment de l’enfumage du mirador, un détenu a tenté de s’échapper en escaladant la grille de la buanderie de la prison. Il s’est rapproché du chemin de ronde avec un téléphone portable. Dans le même temps, l’officier présent dans le mirador a pu sonner l’alarme. Les équipes de sécurité se sont formées pour tenter d’appréhender le fugitif. Le détenu a alors été contraint de faire demi-tour, avant d’être intercepté.

Selon le syndicat, une arme à feu ainsi que des fumigènes et un masque à gaz auraient été retrouvés dans les colis. Une information que n’a pour le moment pas confirmé l’administration pénitentiaire.
L’UFAP-UNSa affirme dans son document que le fugitif « a été transféré par mesure d’ordre et de sécurité à Montmédy à la suite d’une tentative d’évasion sur le centre de détention d’Oermingen », dans le Bas-Rhin. Le syndicat raconte que lors de sa dernière tentative, le détenu avait volé une voiture puis foncé dans des clôtures pour s’échapper, avant d’être rattrapé. De plus, selon lui, à Strasbourg, ses mouvements extérieurs étaient encadrés par le Raid. […]

 

et France Bleu ajoute que « A ce moment là, un mirador « est enfumé par une personne extérieure par une sorte de gros extincteur« . Au même moment des échelles sont installées sur l’enceinte de la prison, et des colis jetés dans le chemin de ronde. »

 

Mise à jour du mardi 13 août : Deux ans de taule !

L’Est Républicain / samedi 10 août 2019

Le jeudi 8 août dernier, aux alentours de 18 heures 30, un individu, âgé de 32 ans, connu de l’institution judiciaire pour avoir été condamné à de multiples reprises pour, notamment, des faits de trafics de produits stupéfiants et pour vols aggravés, tentait de s’évader du centre de détention de Montmédy où il exécutait une peine d’emprisonnement.

Cette tentative prenait rapidement fin par l’intervention des surveillants pénitentiaires et la gendarmerie nationale qui mobilisait de nombreux effectifs : cinq militaires de la brigade de Montmedy, trois militaires de la communauté de brigades de Dun-sur-Meuse, quatre militaires de la brigade de recherches de Verdun, un militaire de la cellule d’identification criminelle de Bar-le-Duc ainsi que le capitaine Grosse, commandant la compagnie de Verdun.

Guillaume Dupont, procureur de la République de Verdun a aussitôt ordonné une enquête de flagrance du chef d’évasion et a confié l’enquête à la Brigade de recherches de Verdun.

L’homme a rapidement reconnu les faits. Compte tenu du mode opératoire et de ses antécédents judiciaires, le 9 août, il a été déféré sur le champ devant le procureur de la République puis condamné par le tribunal à la peine de deux ans d’emprisonnement avec mandat de dépôt.

This entry was posted in Anticarcéral, Evasions and tagged , , . Bookmark the permalink.