Saint-Pierre-du-Mont (Landes) : La taule pour mineurs a fondu

SudOuest.fr / lundi 13 avril 2015

L’incendie, probablement provoqué vendredi matin par un des pensionnaires, qui a mis le feu à la literie de sa chambre, va avoir de lourdes répercussions. L’auteur présumé, un Palois, a été placé en détention.  Une vingtaine de pompiers sont intervenus vendredi dernier entre 10h40 et 18h30 à Saint-Pierre-du-Mont (zone de Bourrassé) pour venir à bout de l’incendie provoqué très probablement par un des pensionnaires du centre qui a mis le feu à la literie de sa chambre à la suite d’un conflit avec un éducateur. Les cinq autres mineurs présents ont été replacés dans d’autres centres.

Le Palois de 17 ans, qui a reconnu les faits, placé là pour vols et trafic de stupéfiants, a été incarcéré ce week-end à la maison d’arrêt de Pau après avoir été mis en examen pour destruction de biens d’autrui par moyens dangereux. « Il reste encore plein d’investigations techniques à effectuer », explique le parquet de Mont-de-Marsan.

La première pierre du nouveau centre éducatif fermé de Saint-Pierre-du-Mont a été posée par le ministre de la Justice Christiane Taubira en novembre 2012. Il venait en remplacement de celui, vieillissant, de Mont-de-Marsan. Compte tenu des dégâts, très importants, il ne va pas rouvrir avant plusieurs mois voire un an. Sa construction avait coûté à l’époque 3,6 millions d’euros. « Tout a fondu« , signale t-on du côté de parquet de Mont-de-Marsan.

Un centre éducatif fermé accueille des mineurs délinquants dans un contexte moins lourd que la prison. La durée de placement est de six mois renouvelable une fois. Le centre de saint-Pierre accueillait au moment des faits six pensionnaires pour une capacité de douze.

This entry was posted in Anticarcéral and tagged , , . Bookmark the permalink.