Roubaix : incendie et tensions autour du centre social des Trois-Ponts et vengeance contre un violeur

france3 / vendredi 2 mai 2014

© France TV

Une voiture-bélier a été projetée contre la façade du centre social jeudi 1er mai vers 22h00. Deux départs de feu volontaires avaient déjà été signalés il y a 15 jours [voir ci-après]. Le centre social des Trois-Ponts a été une nouvelle fois incendié. Sous tension ces dernières heures, le quartier a été quadrillé par la police comme le montre ce reportage de Gonzague Vandamme et Bertrand Théry. Comme nous l’indiquions le 17 avril, la police, indique qu’il « s’agirait d’un règlement de comptes à propos d’une affaire judiciaire en cours concernant un ex-employé du centre social aujourd’hui suspendu ». Selon La Voix du Nord, il s’agirait d’un ancien animateur accusé de gestes « inappropriés » sur un adolescent lors d’un voyage organisé par le centre social. Le suspect aurait été placé en garde à vue cette semaine, selon le journal. 

***

Roubaix : incendie et tensions autour du centre social des Trois-Ponts

france3 / vendredi 18 avril 2014

Jeudi 17 avril, vers 23h00, des individus ont lancé deux départs de feu dans deux ailes distinctes du centre social des Trois-Ponts à Roubaix. Les pompiers sont parvenus à éteindre le feu. Une tentative de vengeance contre un employé suspendu du centre social serait à l’origine de ces tensions.

Vers 15h00, un appel reçu par police secours (17) affirme qu’une trentaine de personnes sont regroupées autour du centre social des Trois-Ponts. Quelques-uns d’entre-eux sont rentrés à l’intérieur et cassent des vitres, des cloisons et des portes.

Selon la police, il s’agirait d’un règlement de comptes à propos d’une affaire judiciaire en cours concernant un ex-employé du centre social aujourd’hui suspendu.

Vers 23h00, plusieurs personnes reviennent sur les lieux et vandalisent à nouveau le centre social. D’autres vitres sont brisées et deux départs de feu sont constatés dans deux ailes distinctes du bâtiment par les pompiers et les policiers. Quelques individus sont encore sur place mais il n’y a pas eu d’affrontement entre les forces de l’ordre et les jeunes.

Pas d’interpellation non plus. Les départs de feu ont été assez rapidement maîtrisés et les dégâts liés à l’incendie sont relatifs mais un officier de police judiciaire s’était déplacé hier soir dans la nuit pour constater les faits.

A 3h00 et 4h00 du matin, les forces de l’ordre sont repassées, le calme était revenu.

This entry was posted in General and tagged , . Bookmark the permalink.