Assieu (Isère) : Tordre les bases de la domination technologique

Le Dauphiné / lundi 16 novembre 2020

Après un incendie d’origine volontaire constaté début novembre sous le pont du Richoux – qui avait touché la partie métallique de l’ouvrage –, de nouvelles dégradations ont été constatées dans la commune d’Assieu, sur les hauteurs du lieu-dit Les Brosses, à la limite avec La Chapelle-de-Surieu. A priori, ces dégradations remonteraient à quelques jours déjà. Cette fois, c’est l’emplacement d’un futur pylône très haut débit par ondes radio qui a été détérioré. Le grillage a été cassé et les tiges filetées destinées à accueillir les pieds du pylône ont été tordues à la masse.

Ce pylône devait être installé par le conseil départemental de l’Isère dans le cadre du déploiement d’un réseau d’accès à très haut débit à internet. […]

Le très haut débit par ondes radio s’appuie sur la technologie “4G TD-LTE”. Au lieu d’être connecté à internet par le réseau filaire traditionnel (ADSL), il est possible de s’équiper d’une antenne destinée à recevoir les ondes émises par un émetteur TD LTE (comme celui dont l’installation est prévue à Assieu), situé à plusieurs kilomètres de chez soi. Cette technologie permet d’obtenir des débits plus importants pour les foyers qui ne disposent pas d’un bon débit en ADSL et qui n’ont pas encore accès à la fibre optique. […]

This entry was posted in Antitech, Bloquer les flux and tagged , , , . Bookmark the permalink.