Prison de Val-de-Reuil : Tentative d’évasion à l’ancienne

La Dépêche de Louviers / mardi 29 janvier 2019

Vers 4 h 30 du matin, mardi 29 janvier 2019, un détenu au profil dangereux a tenté une évasion inédite au centre de détention Les Vignettes, à Val-de-Reuil. Le secrétaire local de UFAP UNSA Justice explique : « C’est la première tentative par bris de prison, c’est-à-dire qu’il est parti directement de sa cellule pour tenter son évasion. »
Étant un « gros profil », le prisonnier avait des caillebotis à sa fenêtre. Il a cassées ces grilles de protection en acier et a tordu les barres de sa cellule. « C’est un homme plutôt costaud. Il a dû se servir d’une tige en ferraille pour les tordre. » Il s’est ensuite glissé à l’extérieur. Selon le syndicat FO Pénitentiaire, il aurait « creusé un trou sous une porte » menant au « chemin intérieur ». Puis il a gravi un grillage le conduisant à quelques mètres du mur d’enceinte.

Les surveillants postés aux miradors l’ont rapidement aperçu, sonnant l’alarme aussitôt. Ils l’ont maintenu en joue le temps qu’une équipe de surveillants le maîtrise et l’accompagne en quartier disciplinaire. La cellule a été mise sous scellés, faisant l’objet d’une enquête.
Arrivé en décembre 2015, le détenu est à sa deuxième tentative d’évasion, la première étant en 2016. Il doit passer en conseil de discipline. […]

*****

France Info / mardi 29 janvier 2019

Selon une source syndicale, un détenu connu pour être l’auteur de multiples agressions sur le personnel pénitentiaire et une première tentative d’évasion en 2016, a voulu s’échapper tôt ce matin de l’établissement pénitentiaire eurois.
C’est vers 4h du matin ce mardi 29 janvier 2019 que l’alarme a été déclenchée lorsque des agents postés dans les miradors ont vu un individu circulant dans le chemin de ronde. Le détenu en cavale a été immédiatement mis en joue et stoppé avant d’être interpellé par une équipe d’intervention.
Dans sa cellule, l’évadé avait détruit le treillis en métal de sa cellule et tordu le dispositif de barreaux de la fenêtre. Ce qui lui a permis de se glisser à l’extérieur de sa cellule pour se diriger ensuite  au pied du mirador N°5 où, à l’aide de draps noués, il voulait franchir le mur dernier mur d’enceinte. […]

This entry was posted in Anticarcéral, Evasions and tagged , , . Bookmark the permalink.