Nanterre – Arcueil : Aujourd’hui pas d’examens

Le Parisien / vendredi 11 mai 2018

Les examens prévus à Arcueil ce vendredi et samedi sont annulés, a annoncé l’université de Nanterre. Comme prévu par un vote en assemblée générale, des étudiants de l’université de Nanterre étaient venus ce vendredi matin bloquer l’entrée principale de la Maison des examens, dans le Val-de-Marne. Ils étaient accompagnés de postiers, de cheminots, de routiers et d’intérimaires, venus les soutenir dans leur lutte contre la réforme de l’université. Seules quelques personnes avaient pu rentrer dans les bâtiments. […]

La mobilisation a donné lieu à un face-à-face tendu entre les protestataires et les forces de l’ordre, qui ont eu recours à des sprays au poivre. « Cassez-vous », ont lancé les grévistes aux policiers, tandis que des slogans comme « Boycott des examens », « Ne nous regardez pas, rejoignez-nous » ou « Pas de partiels sous présence policière » étaient scandés.
Un peu après 10 heures, l’annulation des examens a été annoncée avec un mégaphone. Une annonce applaudie par les manifestants. « Il faudra bien faire passer ces examens » a précisé Baptiste Bondu, directeur de cabinet de la présidence de Nanterre, ajoutant que trois autres journées d’examen étaient prévues à Arcueil la semaine prochaine. « Il faut maintenant qu’on voie les modalités possibles. Là, on est allés au maximum sur les devoirs à la maison », a déclaré Baptiste Bondu. « Certains enseignants nous disaient qu’ils ne pouvaient pas faire autrement qu’un examen sur table, a-t-il expliqué, on va essayer de convaincre les équipes pédagogiques pour organiser des devoirs maison ».

*****

extraits du Monde / vendredi 11 mai 2018

L’université de Nanterre a annoncé, vendredi 11 mai, que les examens prévus vendredi et samedi à la Maison des examens à Arcueil (Val-de-Marne) seront finalement reportés. Des étudiants mobilisés contre la réforme de l’université bloquaient l’entrée de l’établissement depuis le début de la matinée. Des étudiants de Sciences Po, qui devaient également composer à Arcueil vendredi matin, ont eux aussi vu leurs examens reportés.

Paralysée depuis trois semaines, la faculté de Nanterre avait constaté l’impossibilité d’organiser des partiels sur son campus et décidé d’en délocaliser une partie au centre d’Arcueil, afin de permettre aux étudiants de valider leur semestre. Jeudi soir, le « comité de mobilisation de la fac de Nanterre » avait lancé un appel pour se rassembler devant la maison des examens d’Arcueil. « Dans ce contexte de grève nationale (…), maintenir les partiels, c’est vouloir casser la grève », arguaient les étudiants dans un communiqué. […]

Selon le ministère, deux universités restaient bloquées jeudi (Rennes-II et Nanterre) et cinq perturbées (Limoges, Nantes, Marseille, Sorbonne Université et Paris-VIII). Le mouvement monté en puissance il y a six semaines semble désormais s’essouffler. Nanterre fait partie des universités entièrement bloquées par les opposants à la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE), accusée d’instaurer un système de sélection.

This entry was posted in Brûle ton école and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.