La start-up Gobee.bike jette (définitivement) l’éponge

Le Progrès / Samedi 24 février 2018

Le communiqué est tombé ce samedi 24 février : le service Gobee.bike jette l’éponge en France. Après quatre mois, près de 3 200 vélos ont été dégradés en France, plus d’un millier a été volé ou privatisé. 280 dépôts de plainte ont été enregistrés auprès des services de Police et près de 6 500 interventions réalisées par les agents de terrain et partenaires de réparation de Gobee.bike.

« Depuis la mi-décembre, c’est un effet domino de dégradations qui s’est abattu sur notre flotte de vélos, partout où notre service existait en France, constate l’entreprise. Des actes de vols, recels de vol et de détériorations qui n’ont fait que s’amplifier, devenant le nouveau passe-temps d’individus, le plus souvent mineurs, encouragés par des contenus largement diffusés et partagés sur les réseaux sociaux (vidéos Youtube, vidéos Instagram, groupes Facebook, etc.). »

La société annonce qu’elle a remboursé l’intégralité de la caution de chaque utilisateur, soit 15€. « Si vous avez du crédit utilisateur remboursable, il vous sera remboursé en même temps. Le remboursement apparaîtra sous 10 jours ouvrés sur le compte bancaire ayant servi lors de votre inscription », explique-t-elle encore. […]

 

This entry was posted in Bouffe du riche and tagged , , , , . Bookmark the permalink.