Dordogne : Contre la SNCF et ses sbires

FranceBleu / jeudi 4 janvier 2018

Un contrôleur de train a été agressé ce jeudi matin, vers 6 heures, dans le TER Bergerac-Bordeaux. Trois jeunes sans billet, l’ont insulté et menacé de mort avant de caillasser les vitres du train.

Tout est parti d’un simple contrôle alors que les voyageurs finissent tranquillement leur nuit vers 6 heures du matin. Le chef de bord demande aux trois copains leur billet mais les trois compères n’en ont pas. Pas d’argent non plus pour payer l’amende ni de pièce d’identité. Le ton monte, les insultes fusent. Les jeunes menacent de mort le contrôleur.
Mais quand les gendarmes sont prévenus, les trois amis font marche arrière, descendent du train en gare de Gardonne. Avant de partir, ils caillassent les vitres du train. Quand les forces de l’ordre arrivent les jeunes se sont volatilisés.
Le contrôleur habitué à ces rapports musclés est quand même très choqué. Il a porté plainte contre X. Une enquête est ouverte
« C’est devenu le Far West, il n’y a plus de limite et les jeunes débordent rapidement. On ne dit même plus bonjour aux contrôleurs » explique Stéphanie Durand, contrôleuse déléguée CGT, même plus surprise d’apprendre qu’il y a eu une nouvelle agression surtout sur la ligne Bergerac-Bordeaux. Les jeunes eux restent introuvables. Heureusement, il n’y a pas eu de blessé lors de l’agression.

This entry was posted in Bouffe du riche and tagged , , . Bookmark the permalink.