Besançon : Pluie de pavés sur le tramway à Planoise

L’Est Républicain / Mercredi 17 mai 2017

Il était 22 h 30 dans la soirée de mardi quand un tramway a subi de nombreux jets de pavés à la station Europe-Allende, dans le quartier de Planoise. « Visiblement, c’est le poste de conduite qui était principalement visé. Mais grâce au sang-froid du conducteur, le tram a pu sortir de ce guet-apens. Pour pouvoir se dégager, ce dernier est resté vaillamment à son poste alors que les passagers lui criaient de se mettre à l’abri », rapporte le syndicat CGT de Besançon Mobilités. Précision, les vitres de la rame n’ont pas été brisées et personne n’a été blessé. En revanche, le mobilier urbain à proximité du lieu des faits, n’a pas résisté. Au final, une trentaine de pavés, « chacun plus gros qu’une boule de pétanque », selon la CGT, ont été retrouvés sur place. C’est l’équipe nocturne de nettoyage de Ginko qui les a ôtés : leur présence durant un long moment sur les rails et autour, aurait d’ailleurs pu provoquer des incidents de parcours pour les rames suivantes.

Aujourd’hui, le syndicat CGT indique : « La société exploitante du réseau urbain, Transdev Besançon Mobilités, n’a pas pris en considération la gravité de ces faits et n’a pas immédiatement averti les partenaires sociaux et le CHSCT comme cela avait pourtant été acté ». Une plainte va être déposée par le conducteur du tramway visé. Ce dernier, très choqué, ne reprendra pas son travail avant plusieurs jours. Le syndicat rappelle que les flambées de violences sont toujours « source d’angoisses pour les conducteurs et les passagers du tramway et des bus bisontins ».


Macommune.info / Mercredi 17 mai 2017

Ce mardi 16 Mai, vers 22h30, un rame de tramway a reçu plusieurs pavés selon la CGT-CTB à la station Europe-Allende, à Planoise. Le syndicat CGT-CTB affirme que le tramway a reçu « de nombreux jets de pavés à la station Europe-Allende contre « un seul projectile » pour transdev Besançon-mobilité. « Une vitre a été cassée mais il n’y a pas eu de blessés. Le conducteur a continué son service ». La CGT-CTB précise que » le poste de conduite était principalement visé ».

Le syndicat est plus alarmiste  » celui-ci est resté vaillamment à son poste alors que les passagers lui criaient de se mettre à l’abri ». On pouvait dénombrer plus d’une trentaine de pavés plus gros qu’une boule de pétanque ». Transdev Besançon-mobilité affirme qu’aucune perturbation sur les voies n’a été enregistrée contrairement à la CGT qui alerte sur une possibilité de déraillement ou incidents des autres tramways. La CGT regrette « qu’une fois de plus, la société exploitante du réseau urbain, Transdev Besançon Mobilités n’a pas pris immédiatement en considération la gravité de ces faits et n’a pas immédiatement averti les partenaires sociaux et le CHSCT comme cela avait pourtant été acté ». Une plainte va être déposée par le conducteur contre X.

This entry was posted in Bloquer les flux and tagged , , , . Bookmark the permalink.