Lettre de Kara, incarcérée dans l’affaire de la voiture de flic brulée

Indymedia Nantes / samedi 13 mai 2017

Fleury, le 4 avril 2017

Brève Déclaration.

J’aimerai que les gens sachent que je ne suis pas en accord avec les déclarations que j’ai faites à la juge.
Ça ne le fait pas de rompre avec nos principes juste parce qu’on a peur.
Au « procès » je prévois soit de ne rien dire de plus, soit de faire des déclarations en accord avec mes principes. Je suis, ai été depuis plusieurs années, et m’attend à toujours être, une anarchiste.
J’ai les mêmes principes et valeurs que j’avais avant d’avoir été arrêtée, et je n’en ai jamais douté non plus. Être ici m’a appris quelques leçons vraiment importantes, que j’aurais du connaître avant (mais pas celles qu’ « ils » veulent nous donner).
C’est important pour moi d’être solidaire de Krème. Il est mon ami que je n’ai jamais rencontré.
Je suis profondément reconnaissante du soutien que j’ai reçu sous la forme de livres, lettres, argent, et juste énergie positive envoyés.
Je pense que ce n’est même pas une exagération de dire que je serais morte sans cela.

« « Non ! La sentence d’abord, le procès ensuite ! » répondit la reine de cœur »
– Alice au pays des merveilles

Kara W.

Plus de lois Plus de mensonges
Plus de cages Plus de chefs
Plus de cercueils Plus d’histoire
Avec les sorcières, avec les loups, avec les baleines

Pour lui écrire :

Kara (David Brault)
N° 428682
MAH de Fleury-Mérogis
7, avenue des Peupliers
91705 Saint-Geneviève-des-Bois Cedex

[in english]

 

Plus d’infos sur l’affaire de la voiture de flics incendiée le 18 mai 2016 dans cette brochure.

This entry was posted in "Loi travail", ACAB, Anticarcéral, Nique la justice and tagged , . Bookmark the permalink.