Solliès-villa (Var) : Plusieurs miradors de chasse vandalisés

Var-matin / Samedi 11 mars 2017

Le maire de Solliès-villa a porté plainte après la destruction volontaire de plusieurs points de surveillance occupés par les chasseurs. Village réputé paisible, avec une cohabitation ancestrale, avec les nemrods, la trêve semble rompue. En effet, plusieurs miradors de chasse ont été vandalisés, et rendus totalement inutilisables contre les adeptes d’un gibier local. Le maire, Roger Castel et Christian Barberis, président de la société de chasse, chef de battue, ont constaté, avec stupéfaction, la destruction volontaire de plusieurs points de surveillance occupés par les chasseurs dans le chemin des Selves et de la Giraude. Les échelles d’accès aux miradors ont été volontairement rendues inaccessibles. Un commando qui semblait très organisé sur le plan technique.

La polémique, pour ou contre la chasse, ne peut se résoudre sans une concertation des parties concernées. Ce à quoi Christian Barberis est disposé à débattre avec ces interlocuteurs anonymes. Il lui semble qu' »on peut cohabiter sans nous dire vous dégagez! Nous sommes ouverts au dialogue, on s’adapte, mais la pratique de la chasse dans les collines du village fait partie de son patrimoine encore protégé. Les citadins ne veulent pas l’admettre. Nous, villageois depuis des décennies, sommes disposés à cohabiter, avec le respect de l’autre ». Le maire précise avoir porté plainte auprès de la gendarmerie car en période de chasse ces miradors sont une sécurité, pour tous les usagers riverains compris, afin de prévenir les battues, de passages éventuels de gibier et de tirs spontanés.

This entry was posted in Liberté animale and tagged , . Bookmark the permalink.