Nantes : A quoi sert l’ADN

ouest-france / jeudi 23 Octobre 2014

tumblr_mgwx216NTP1qcah0do1_r5_1280Expertise ADN pour vol de nourriture périmée dans une poubelle. Un homme a été jugé pour avoir glané de la nourriture périmée dans la poubelle d’un supermarché près de Nantes. Il n’avait pas le droit de se trouver dans la commune. « D’un point de vue social et humain, on marche sur la tête ! a grondé maître Stéphane Vallée. C’est la pénalisation de la misère… Dans les déchetteries, on est dans la même logique. Les poursuites sont identiques. Que se passe-t-il ? On est dans une société à ce point déréglée que ce qui va disparaître à la benne, si quelqu’un le prend, c’est du vol ? » Le ministère public a demandé une peine de trois mois de prison ferme, sans mandat de dépôt, contre cet homme de 39 ans, qui avait déjà été condamné une fois, il y a deux ans, pour des violences lors d’une manifestation anti-aéroport.

« On dépasse le droit commun »

Pour la procureur, l’homme s’est rendu coupable de trois infractions : le refus de prélèvement signalétique, la violation de son interdiction de paraître dans le département et le vol en réunion par escalade.

Elle a, en outre, demandé qu’une nouvelle interdiction de séjour soit prononcée contre le prévenu, dans les communes concernées par le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

« Je ne comprends pas pourquoi le tribunal, depuis deux ans, prononce ces interdictions, a répliqué maître Vallée. Parce que ça gravite autour de Notre-Dame-des-Landes, on en fait un petit peu plus. On dépasse le droit commun, ça devient des infractions politiques. »

Le tribunal a entendu ces arguments. Trois mois de prison avec sursis et obligation d’effectuer un travail d’intérêt général de 105 heures. L’interdiction de paraître vise la seule commune de Ligné où le vol a été commis. Pas les communes de la ZAD.

This entry was posted in ACAB, Antitech, Nique la justice and tagged , . Bookmark the permalink.