Bergerac (Dordogne) : Nique la CAF ! [Mis à jour]

L’express / jeudi 2 octobre 2014

caf-bergerac_5121586Un incendie d’origine criminelle a en partie détruit dans la nuit de mercredi à jeudi les locaux de la Caisse d’allocations familiales (CAF) de Bergerac (Dordogne). Le feu a pris peu après 2h30, apparemment à partir d’un container à poubelle avec des pneus à l’intérieur. Il s’est rapidement propagé au petit bâtiment de plain-pied, mobilisant une dizaine de pompiers pendant près de quatre heures, a-t-on rapporté auprès des secours. 

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’incendie serait bien d’origine criminelle, mais la police de Bergerac a dit à l’AFP n’exclure aucune hypothèse quant aux auteurs ou au mobile. Elle a lancé un appel à témoins pour toute activité suspecte aux abords de la CAF vers 2h-3h jeudi.

Le feu a surtout détruit la façade, l’entrée de la CAF et la salle d’accueil du public, mais aussi le matériel informatique et rendu les autres salles inutilisables. La CAF a été fermée jusqu’à nouvel ordre. Le public est convié à transmettre ses dossiers via la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM).

***

Mise à jour du 4 octobre, depuis sudouest :

Le jeune Bergeracois de 25 ans placé en garde à vue vendredi matin par la police qui le soupçonnait d’avoir incendié la Caisse d’allocations familiales de Bergerac a avoué. Alors qu’il s’était montré peu coopératif, voire agressif avec les policiers, pendant les premières vingt-quatre heures de garde-à-vue, le suspect a reconnu avoir placé une poubelle remplie de pneus devant l’entrée de la CAF avant d’y mettre le feu. Il voulait se venger du peu d’égards qui avait été réservé à ses parents lors de leur passage à la CAF dans la journée précédant l’incendie.Le mis en cause, qui a plus le profil d’un jeune adulte en perte de repères que celui d’un marginal, a été déféré, samedi soir devant le Parquet de Bergerac, qui a décidé de l’ouverture d’une information judiciaire. Le prévenu a été placé en détention provisoire à la Maison d’arrêt de Périgueux le temps de l’instruction.

le-feu-s-etait-declare-dans-la-nuit-de-mercredi-a-jeudi_2106196_800x400

This entry was posted in Les affameurs and tagged , , . Bookmark the permalink.