Calais : Que la peur change de camp !

La voix du Nord / mercredi 17 septembre 2014

calais 17 9 2014[…] Ce mercredi entre midi et 13h, cent à deux cents migrants ont investi la rocade Est pour tenter de grimper dans des camions. Ils ont pris à partie les pompiers, les forces de l’ordre et des chauffeurs routiers. Rocade portuaire mercredi en tout début d’après-midi. La circulation des camions est au ralenti et dense en ce milieu de semaine. Des dizaines de migrants tentent l’ouverture d’une portière de cabine, d’une porte d’un camion-benne, scrutent les essieux du poids lourds suivant, dans l’espoir de se hisser pour passer clandestinement en Angleterre. C’est l’impression d’un véritable assaut auquel on assiste. Tentative massive qui a peu de chance d’aboutir. On roule au pas en surveillant de part et d’autre les migrants qui traversent sans se préoccuper des voitures. Dans un élan de colère, un chauffeur tente de sortir de son camion. Il renonce rapidement sous les jets de pierre.

Le trafic reprend, c’est maintenant un cortège de policiers qui fait la circulation, faisant signe aux chauffeurs d’accélérer pour continuer leur route. Les forces de l’ordre, une soixantaine d’hommes, sont présentes depuis 11 h 30 sous le commandement du commissaire de Calais, Jean-Paul Arbelin. « C’est tendu tous les jours et surtout les mercredi et jeudi matin (jour de grosse affluence des poids lourds vers l’Angleterre) ». Ce mercredi vers midi, la chute d’un migrant monté dans un poids lourd a mis le feu aux poudres. « Le migrant a été blessé en tombant d’un camion. D’autres migrants sont ensuite arrivés, ils n’ont pas voulu qu’il soit emmené à l’hôpital, ils ont fait obstacle à l’ambulance. On les a repoussés et on a bloqué la sortie du port pendant un moment », explique le commissaire. Au plus fort de l’événement, 100 à 200 réfugiés ont investi la rocade.

Forces de l’ordre prises à partie. Ces dernières semaines, ces tentatives désespérées sont fréquentes mais la violence n’avait jamais passé ce cap. Des forces de police et les véhicules des pompiers ont été pris à partie par des migrants, ils ont essuyé des lancers de pierres. Deux policiers ont été légèrement blessés. Devant l’intervention des CRS, les migrants ont renjambé les rambardes de sécurité pour quitter la rocade et rejoindre la zone des Dunes. La situation s’est apaisée aux alentours de 14 h30. Il n’y a pas eu d’interpellation.

This entry was posted in ACAB, Contre les frontières and tagged . Bookmark the permalink.