Espagne : Le prisonnier anarchiste Amadeu Casellas en liberté provisoire

AMWEnglish / samedi 16 mai 2020

Déclaration d’Amadeu Casellas, après sa libération

Salut compas,
Hier, le 14 mai, je suis sorti en liberté provisoire, dans l’attente d’un acquittement ou d’une condamnation. Comme vous le savez déjà, la justice dans cet État n’est pas impartiale, selon que le procureur a été militaire, fasciste ou ecclésiastique, et ça c’est déjà un problème pour la classe ouvrière. Il en va de même pour les présidents des tribunaux, les magistrats ou les juges qui, selon leur idéologie, peuvent également être portés à condamner ou à acquitter. Et je ne veux même pas parler des tueurs à gages de l’État, également appelés Mossos d’Esquadra (la police catalane), qui sont manipulateurs, corrompus et pathétiques.

En tout cas, comme vous pouvez l’imaginer, je suis très heureux d’être en liberté, après les deux années pendant lesquels j’ai été injustement enfermé en prison.

Mais ce n’est pas encore fini, parce que je dois aller récupérer la sentence, de condamnation ou d’acquittement, et comme vous pouvez l’imaginer, si c’est une condamnation, je devrai faire appel. Entre autres choses, parce que les tueurs à gages de l’État, les Mossos d’Esquadra, ont manipulé les preuves, ce qui a été démontré lors de l’audience qui a eu lieu les 5 et 6, ainsi que d’autres preuves qui ont été manipulées, toujours par eux.

Je tiens à remercier tout le Groupe de Soutien pour toute l’aide, et ça a été beaucoup, qu’ils m’ont apportée pendant ces deux années, et j’espère que dans les prochains jours nous pourrons être tous ensemble et célébrer ma liberté.

Et pour commencer, pour ceux qui veulent participer à de nouvelles luttes contre les nombreux abus qui se produisent à l’intérieur des prisons, le fait que je sois sorti ne signifie pas que tout cela est terminé.

La lutte continue, car il y a beaucoup d’Amadeu dans les prisons et beaucoup de fascistes qui les surveillent, les torturent et les humilient. Par là je veux dire que, pour ceux qui veulent rester en contact pour continuer à organiser les luttes dans les prisons ou dans les centres d’extermination catalans et espagnols, nous allons rester en contact.

Merci à tou.te.s pour votre soutien.
Salut et Anarchie,

Amadeu Casellas

This entry was posted in International, Nique la justice and tagged , . Bookmark the permalink.