Landivisiau (Finistère) : Flics suicidés, à moitié pardonnés !

extrait de L’OBS / lundi 22 avril 2019

« Flics suicidé à moitié pardonnés », « suicidez-vous », « la police vous protège sa crève les yeux », ont écrit le ou les auteurs sur la façade. Une enquête a été ouverte après la découverte lundi 22 avril de tags appelant les forces de l’ordre au suicide sur la façade de la gendarmerie de Landivisiau (Finistère), suscitant des réactions indignées dont celle du ministre de l’Intérieur.


[…] Les inscriptions écrites « vraisemblablement à la bombe de peinture » dans la nuit ont été découvertes par des gendarmes vers 7h45, a indiqué le colonel Nicolas Duvinage interrogé par l’AFP. Sur place, les enquêteurs ont effectué sous l’autorité du procureur de la République de Brest des constations photographiques et des prélèvements qui seront envoyés à l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale (IRCGN).
Après leur passage, les tags ont été effacés très rapidement avec le concours de la mairie, selon un correspondant de l’AFP. […]

*****

Le murs de Landivisiau ont déjà parlé quelques jours avant…

extrait du Télégramme / 19 avril 2019

Dans la nuit du mercredi 17 au jeudi 18 avril, plusieurs maisons ont été taguées à Landivisiau. Interrogée, la gendarmerie précise que pour l’instant, elle a enregistré cinq plaintes pour des tags effectués chez des particuliers, sur des murs blancs. […]

 

 

This entry was posted in ACAB and tagged , , . Bookmark the permalink.