Prison de Clairvaux : Deux matons en prennent pour leur grade

L’Est éclair / jeudi 13 septembre 2018

Trois surveillants pénitentiaires de la prison de Clairvaux ont été blessés par un détenu mercredi. Des blessures qui ont notamment occasionné 30 jours d’ITT pour l’un d’eux, et huit pour un autre. Ces violences ont fait suite à une «  fouille ciblée  » organisée mardi. « On soupçonnait une préparation d’agression, relate Didier Gérard, secrétaire adjoint local de FO. Des armes artisanales ont été trouvées.  »

Plusieurs détenus ont donc été changés de cellules, dont un envoyé en isolement. Ce dernier aurait alors brisé le mobilier de sa cellule, arrachant notamment du sol en béton un tabouret en métal. C’est avec cet objet qu’il s’est attaqué aux surveillants venus le transférer en quartier disciplinaire, qui ont été blessés malgré leur tenue de protection et l’utilisation d’un bouclier.
«  Ça n’aurait pas pu arriver dans les anciens quartiers d’isolement, déplore Didier Gérard. Ils étaient suffisamment grands pour qu’on puisse entrer dans les cellules sans prendre de coups, et il n’y avait pas ce genre de mobilier.  » Pour rappel, des travaux ont lieu à la prison de Clairvaux malgré sa fermeture programmée en 2022. Les quartiers d’isolement et disciplinaire ont notamment été transférés dans le bâtiment principal.

This entry was posted in Anticarcéral and tagged , , . Bookmark the permalink.