Prison de Valence : Une journée mouvementée pour les bourreaux

Le Dauphiné Libéré / jeudi 9 mai 2019

« Ce mercredi 8 mai a été mouvementé pour les personnels du centre pénitentiaire de Valence », indique ce jeudi matin, dans un communiqué, le syndicat UFAP-UNSA justice. Avant de détailler : « Vers 14h30, lorsque des projections pleuvent sur la cour de promenade de la maison d’arrêt 2, les postes protégés constatent la récupération des objets et substances interdites dans la cellule d’un détenu au deuxième étage à l’aide de « yoyo » (utilisation de draps découpés, ndlr) ».

À 14h45, l’encadrement décide d’opérer à une fouille de cellules. « Une fois les objets saisis, un des deux occupants de la cellule s’en est pris verbalement aux agents. Puis, lors de l’ouverture de sa cellule pour la promenade à 16 heures, ce même détenu a continué à invectiver les agents avant de les agresser. Il aura fallu l’intervention de renforts supplémentaires afin de le maîtriser et de le transporter au quartier disciplinaire ». Selon le syndicat, deux surveillants ont été blessés, notamment au visage. Transportés au centre hospitalier de Valence, l’un d’eux s’est vu délivrer 11 jours d’ITT.

« Dans le même temps et le même bâtiment, deux agents ont été agressés par un détenu, et enfin, à 17 heures, un détenu, refusant de réintégrer sa cellule de la maison d’arrêt 1, sera lui aussi transporté au quartier disciplinaire ». Le syndicat UFAP-UNSA Justice : « Certaines violences pourraient être évitées avec une réelle lutte [pour la destruction de toutes les prison, et quant aux matons… NdAtt.] ».

This entry was posted in Anticarcéral and tagged , , . Bookmark the permalink.