Bure : La mairie change de couleur !

L’Est Républicain / vendredi 22 février 2019

La mairie de Bure et la façade de l’ancien lavoir de la commune viennent d’être la cible d’un ou plusieurs individus ces derniers jours. Cela faisait plusieurs mois que la localité n’avait pas subi de dommages similaires. Les derniers en date remontent à la nuit du 14 au 15 août 2018 , où la façade de la mairie, celle du Comité local d’information et de suivi (CLIS) du laboratoire de Bure et la voie publique avaient reçu une trentaine de tags, notamment des messages hostiles aux forces de l’ordre et un autocollant « Mort par la France » posé sur le monument aux morts.
Cette fois, la façade de la mairie a été souillée par une projection d’huile de vidange au cours de la nuit de mercredi à jeudi.

« Il y en avait plein la façade, sans inscription précise. Je n’étais pas là de la journée jeudi, c’est ma secrétaire qui m’a prévenu dans la matinée. C’est la première fois que de l’huile de vidange est utilisée de la sorte. On était tranquille depuis plusieurs mois et là, ça recommence », constate le maire, Gérard Antoine.
La veille, ce sont les inscriptions « Not boring wall », accompagnées de graffitis divers et d’un sigle anarchique entouré d’un cœur, qui avaient été retrouvées sur le mur de l’ancien lavoir de la localité, entre deux volets, côté monument aux morts. « C’est désolant de s’en prendre aux bâtiments communaux, surtout que la façade de la mairie et les volets avaient été refaits à neuf il y a trois ans », poursuit l’élu.
Gérard Antoine est bien conscient que rincer l’huile de vidange pour nettoyer la façade pourrait entraîner une pollution. Qu’il serait même difficile de désencrasser la pierre de taille. C’est pourquoi il envisageait ce vendredi d’appeler les sapeurs-pompiers pour obtenir des conseils. Avant de faire appel à une entreprise spécialisée et d’envoyer la note à l’Andra. […]

This entry was posted in Antiélectoral, Antinuk and tagged , , . Bookmark the permalink.