Prison de Beauvais : Peut-être que comme ça le mur va tomber ?

Le Parisien / samedi 29 septembre 2018

Une agression d’une extrême violence s’est produite vendredi au sein de la maison d’arrêt de Beauvais. « Il s’agit de l’agression la plus violente depuis que la prison a ouvert », assure même Yannick Lenglet, délégué Force ouvrière. Selon le syndicaliste, le gardien agressé s’est en effet vu prescrire 30 jours d’ITT avant une prochaine contre-expertise. Il souffre d’un traumatisme crânien.

Vendredi, alors qu’un gardien allait distribuer ses médicaments à un détenu connu pour des troubles psychiatriques, ce dernier se serait « saisi de la tête du collègue » avant de la « claquer à plusieurs reprises contre le mur ». Assommé, le surveillant pénitentiaire aurait alors été roué de coups de poing par le détenu. Un symbole, pour Yannick Lenglet [sa tête ci dessus; NdAtt.] « de nos prisons remplies de détenus avec des troubles psychiatriques qui n’ont pas leur place en détention, mais devraient être à l’hôpital ».

This entry was posted in Anticarcéral and tagged , , . Bookmark the permalink.